Vin de garde ou prêt à boire : Comment choisir et faire le tri ?

S’il existe des vins à consommer tout de suite, d’autres doivent patienter en cave pour se bonifier avec le temps. Puissant ou délicat, tranquille ou effervescent, mono-cépage ou assemblage, appellation ou vin de France… Chaque type de vin possède un temps de garde qui lui est propre. Ce dernier diffère en fonction de plusieurs caractéristiques comme son terroir, son climat, son millésime ou encore le travail de l’Homme. Dans tous les cas, il existe deux catégories de vins : Celui que l’on déguste tout de suite parce qu’il est prêt à boire et celui que l’on ne veut pas goûter maintenant car c’est un vin qui peut vieillir plusieurs années en se bonifiant dans une cave à vin. Qu’est-ce qu’un vin de garde, comment bien le choisir et combien de temps le conserver ? Découvrez nos conseils d’experts.

Qu’est-ce qu’un vin de garde ?

Pour être qualifié « vin de garde », le vin doit avoir une bonne aptitude au vieillissement mais aussi une capacité à se bonifier dans le temps. En d’autres termes, un vin dit « de garde » doit posséder une bonne concentration, une structure importante et une acidité bien marquée. Son temps de conservation peut varier à plus ou moins long terme. De 5 à 10 ans, on parlera de « vins de moyenne garde », de 10 à 20 ans « de vins de longue garde » et au-delà de 20 ans, de « vins de très longue garde ». Mais, attention, très peu de vins peuvent tenir plus de dix ans. Il faut donc veiller à rester vigilant et préférer ouvrir une bouteille trop tôt que trop tard et bien sûr conserver vos vins de garde dans une cave de vieillissement.

Pour stocker et faire vieillir vos vins dans les meilleures conditions, Liebherr propose différents modèles de caves de vieillissement. Parmi eux, on retrouve par exemple la gamme Grand Cru, qui comprend des modèles compacts (WKes653 ou UWKes1752) ou encore la gamme Vinothek. Ces caves à vin se différencient par de nombreux critères comme la capacité de stockage - en fonction du nombre de bouteilles de vin que vous disposez - ou encore le design… Certaines caves à vin sont encastrables pour mieux s'effacer dans le décor, d’autres possèdent un design spécifique afin de se fondre avec votre décoration. Aussi, dans les caractéristiques de différenciation, veilliez à prendre en compte certaines informations techniques comme la longueur de câble, les équipements, la sécurité, la température, le niveau sonore, les options ou encore la classe énergétique.

 

Découvrez ici pourquoi choisir une cave de vieillissement

 

Conseils et astuces pour sélectionner un vin de garde

Étape 1 : identifier la couleur, les cépages et la région du vin

Certains vins sont plus propices que d’autres à la garde. Les vins rouges se gardent notamment mieux que les blancs. C’est la maturité phénolique - influencée par la maturation des raisins - qui permet au vin de vieillir facilement. En d’autres termes, il s’agit de la maturité des sucres, des acides, des tannins et autres composés du vin qui peuvent apporter de la structure comme les anthocyanes.

La région ou la zone géographique permet aussi de donner quelques indices supplémentaires. Pour cela, il suffit d’identifier sur l’étiquette, l’AOP (appellation d’origine protégée) ou l’IGP (indication géographique protégée).

Ainsi, si vous êtes à la recherche d’un vin blanc de garde, mieux vaut s’orienter vers les élevages en barriques. Le cépage Chardonnay de Bourgogne ou encore le Riesling d’Alsace sont propices à la garde. Les vins jaunes du Jura possèdent un temps de garde incroyable et certains champagnes millésimés peuvent aussi se garder longtemps. Si vous vous orientez sur les rouges de garde, optez pour un Languedoc-Roussillon ou un vin du Sud-Ouest avec les cépages Malbec, Tannat de Madiran ou Carignan. À Bordeaux, le Cabernet Sauvignon et le Cabernet Franc possèdent également de beaux tannins propices à la garde. Dans la Loire, on conseillera les vins rouges de Chinon, de Saumur, ou de Saint-Nicolas-de-Bourgueil. Enfin, en Bourgogne, le Pinot noir possède une belle acidité qui permet aux vins rouges de bien vieillir. Pour la garde, on conseillera néanmoins de s’orienter vers des vins haut de gamme.Les vins sucrés comme le Monbazillac et le Sauternes ou encore le banyuls du Languedoc Roussillon se gardent aussi naturellement plus longtemps que les vins secs.

 

Étape 2 : Se renseigner sur le millésime et le style de vinification

Il y a des années où la météo et la terre rythment et dictent le potentiel de garde de certains vins. Un millésime idéal pour la garde serait sans doute un hiver froid, suivi de de pluies et de jours ensoleillés pour finir sur un mois d’août chaud et une période de vendanges sans pluie.L’effet millésime peut donc être pris en considération. Néanmoins, un passage en barrique et le travail appliqué d’un vigneron peuvent grandement minimiser cet effet. 

 

Aussi, selon la technique de vinification ou d’élevage, le temps de garde d’une bouteille de vin pourra varier du simple au double. Ainsi même si certains vins sans élevage en barrique peuvent se garder longtemps, on recommandera plus facilement les vins issus d’un passage en barrique qui auront plus de corps. Par exemple, sur un passage en barriques de 6 à 12 mois, le vin pourra se conserver facilement entre 10 et 20 ans.

Étape 3 : Questionner le caviste ou le vigneron et choisir en fonction du prix

Outre le fait d’organiser des masterclass ou encore de dénicher des pépites, les cavistes sont souvent sollicités pour constituer des caves chez les particuliers comme chez les professionnels. Bien renseignés sur leurs produits, ces derniers sont donc souvent à même de conseiller leurs clients sur le temps de garde des bouteilles de vin. Que ce soit dans les vignes ou en cave, le prix permet généralement d’indiquer un effort de qualité de la part du vigneron. En dessous de 12 €, le vin n’est pas souvent apte au vieillissement. Les vins de garde auront tendance à avoisiner les 20 € pour les Bordeaux et 30 € pour les vins de Bourgogne.

Étape 4 : Utiliser des applications spécialisées

En s’appuyant sur l’intelligence artificielle, la reconnaissance d’image, les algorithmes de recommandation certaines applications mobiles proposent des solutions technologiques permettant de détecter l’étiquette. Ces dernières communiquent ainsi des informations sur le produit, sa conservation et son temps de garde.  applications permettent de répertorier ce qui se trouve dans la cave et déterminer ainsi ce qu’il faut déguster en priorité. 

 

Étape 5 : Conserver plusieurs bouteilles d’un même vin

En ayant plusieurs flacons d’un même vin, cela laisse la possibilité d’ouvrir la même bouteille à des années différentes et de constater ainsi son évolution au cours du temps. Le niveau d’acidité, de tanins, la complexité et l’intensité des arômes permettent alors de savoir si le vin mérite plus de garde. Néanmoins, cette option nécessite de disposer de la place mais aussi un budget conséquent surtout s’il s’agit d’une bouteille d’exception.

 

Étape 6 : Établir un tableau de gestion de cave

Inscrire un temps de garde approximatif en fonction de l’identité et du millésime des vins peut donner quelques repères. On conseillera donc de tenir un livre de cave pour noter les phases de vieillissement du vin. Ces dernières peuvent ainsi être classées par appellation et selon 4 catégories : jeunesse (0 à 2 ans), maturité (2 à 5 ans), apogée (5 à 6 ans) et déclin (plus de 6 ans). 

RETROUVEZ tous nos modèles de caveS de vieillissement 

 Mlle boit du rouge

est un média qui s’adresse aux amateurs et aux professionnels du vin.

Accessible sur le web et sur les réseaux sociaux depuis 2015, on y retrouve des reportages, des news, des belles adresses viticoles ainsi que des produits d’exception.

www.mlleboitdurouge.com

Écrire un commentaire keyboard_arrow_down

Code de sécurité

Laissez-nous un commentaire ou rejoignez notre page Facebook.

PARTAGER SUR